Un processus rigoureux

Il y a deux conditions requises pour un bon fonctionnement de la stratégie. Des configurations de mouvement bien spécifiques doivent être visibles sur un graphique et celles-ci doivent respecter certains paramètres bien précis. Une fois ces deux conditions remplies, une formule mathématique est utilisée pour identifier les niveaux d’interventions (achats ou ventes) qui permettront de réaliser un gain à la clôture de chaque position et ceci avec la plus grande confiance.

Impulsion, correction

L’impulsion est la tendance principale d’un mouvement. Elle peut se produire aussi bien à la hausse qu’à la baisse. La correction est un mouvement dans le sens contraire de l’impulsion.
L’amplitude en prix du mouvement de correction est en général au moins égale à un tiers (33,3 %) de celle de l’impulsion.

Observation de certaines configurations

Une des trois configurations (apparences) bien particulières d’un mouvement dans une direction, à la hausse ou à la baisse doit pouvoir être clairement identifiable comme étant un mouvement d’impulsion. Les conditions de la configuration doivent être propices à l’apparition imminente d’un mouvement de correction.

Des paramètres bien précis

Il faut un certain potentiel de rendement afin qu’un mouvement de correction soit profitable. Pour cela, l’amplitude du mouvement d’impulsion doit être suffisante et répondre à des caractéristiques bien précises.